Hector et Célestine

11 avril 2014

Conter fleurette à ma jupette !

J'adoooooooooore les fleurs ! Ah bon vous n'aviez pas remarqué?! Je les aime autant en vrai que sur les tissus ! Et avec le métier que je fais et l'endroit où je le fais, je crois que mon addiction n'est pas prête de s'éteindre, je vois des fleurs partout toute la journée. Je les regarde, les sens, les fais découvrir, et même je les " bibliotte"* parfois, le soir dans mon lit. 

En ce moment, pleins de floraisons partout, les camélias se terminent mais les pivoines sont déjà là, les cerisiers encore un petit peu, les arbres de Judée au sommet de leur floraison, tout comme les glycines et  le lilas, mon pref' :  au jardin, le long des routes et des chemins, en cascade ou plus modeste ! ( C'est bon, je n'ai plus besoin pour quelques semaines du petit sachet " Durance en Provence"  au creux de mon armoire pour renifler allègrement cette odeur ! )

D'ailleurs quand je serai grande j'aurais une maison avec une cour, une grille en fer , des volets bleus, 3 chats ( un gris, un noir à pattes blanches, et un tigré)  un tilleul dans le jardin derrière la maison, et du lilas... Pleins de Lilas. ( Oui, quelle capacité à rêver hein? ). Comme ça quand je serai vieille je tricoterai à l'ombre de la tonnelle, sur une vieille chaise en bois vert bouteille, en écoutant Jacques Brel ( forçément) et en ayant l'odeur parfumée de cette fleur magnifique dérivant jusqu'à mes narines... 

En attendant ce programme charmant mais lointain je l'espère, je couds. Depuis longtemps je rêvais d'une jupette à fleurs, une jupette printanière. Mais je ne trouvais pas de tissu qui me sussurait " jupette".

J'avoue que depuis la fermeture de La petite Emilienne, je traine comme une âme en peine dans le Toto du centre ville, ne trouvant rien à part quelques doublures vichy ou en voile de coton un peu près potables. Les cotons à fleurettes sont désespérèment ternes et en fait carrément moches n'ayons pas peur des mots, les viscoses... ben le seul qui me plait je l'ai déjà ( je l'ai déniché au Toto de Poitiers avec Claire pour 3 euros les 2 coupons de 1m50 !), les jerseys pourraient me servir pour lustrer mes chaussures... Reste les tissus d'ameublement, mais en jupette c'est un peu  moyen comme rendu...n'est ce pas? 

Il  faudrait que je me motive à monter dans un bus et à aller dans la zone au nord de Strasbourg, que je déteste affreusement, mais où il y a un Mondial Tissu et peut être que j'y trouverai de quoi me mettre sous le pied de biche...

Bon, je peste, je peste et re-peste mais j'ai tout de même trouvé mon bonheur en face de Toto à Eurodif. J'y vais rarement, soit quand j'ai besoin de collants ou de chaussettes, soit quand la Droguerie n'a plus mon passepoil chéri ou que MA mercerie est fermée et que j'ai un besoin urgent d'une tirette. ( Comme je le racontais ici je n'ai pas de stocks...)

Cette fois ci, c'était " à cause" de La Droguerie, il n'avait plus le passepoil rouge cerise, je passe donc à Eurodif chercher un lot de consolation de passepoil. ( Qui a fini par être décousu car il était vraiment trop vilain et trop terne... ) En attendant que la dame finisse de servir petite mamie qui cherche de la ruflette pour ses rideaux, je décide qu'au lieu de faire le poireau à coté de mamie et la dame je serai bien mieux à coté du rayon cotonnade à admirer les rouleaux de tissus. 

Je yeute, touche, tourne , regarde et puis ... Oh oh ! mais oh ! Mais qu'est que vous faîtes là gentilles fleurettes roses et mauves? Oh! Comment ça, une étiquette rouge? Comment ça 5 euros le m ou lieu de 12 euros? Après avoir tergiversé pendant au moins 10 min à me demander si j'en prenais 1m, 2 m, ou 70 cm ou pas du tout , je suis repartie finalement avec un mètre 50.  Pour une jupette à volants cela irait ! C'est ce que j'avais dans la tête au moment où les fleurettes et moi nous sommes tombés en amour. 

Quelques jours plus tard, après avoir Pinterester à droite à gauche, être aller ici où les fleurettes un sublime jardin et une sublime jardinière, ou encore glaner des idées, je me suis décidée à passer chez Promod essayer une jupe à volants pour voir ce que cela donnait. 

Evidemment, cela n'a rien donné. Enfin, si, cela a donné une Charlotte dans une jupette à volants. Pas à mettre à la poubelle, mais largement pas de quoi me dire je m'en couds une. Je suis petite ( trapue comme dirait l'Homme), j'ai des jambes de 40 cm de long et des formes des sixties, des fesses et des seins. Alors la jupette à volants, ben c'est clairement pas pour moi. 

Je me suis vite consolée en pensant à Anémone,une valeur suûûûûûûûûre ( D&D of course)  j'avais envie de tester la seconde version dans un tissu fleuri après ma version hyper classique. 

Je suis passée à l'aide d'un micro bout du tissu aimé et chéri chercher des jolis boutons en corozo ( mes pref '!)  chez les copines à La Droguerie, et du voile de coton pour la doublure chez Toto donc, et en voiture Simone. 

tissu-anémone

 

Enfin, en voiture Simone... doucement Simone. Je pensais tous les soirs à me mettre à ma jupette, mais j'ai mis réellement plus de deux semaines à la coudre. A chaque fois y'avait un  truc qui clochait et m'empêchait de coudre. Les terreurs nocturnes de Clem' qui ont largement raccourci mes nuits, et donc les soirées suivantes où je m'endormais à 21H30 en boule sur le canap'. Des rdv ou des visites tard ou encorela visite bi mensuelle de Mamie et Papy à la maison. Et lorsque j'avais une soirée un peu près libre pour coudre, c'est le jour où il y avait un truc que je voulais regarder... même si évidemment j'ai piqué du nez , et que je suis bonne pour le replay  de "des racines et des ailes". ( Oui au final je pourrais déjà être vieille avec mes goûts télévisuels... !) 

Au final, je l'ai terminée entre deux machines de draps et soins aux enfants qui ont attrapé un vilain virus et qui sont congédiés à la maison pour 3 jours ! ( Et moi aussi, par la même occasion, et je peux même pas leur faire pleinnnnnns de câlins ! )

anémone-2

 

Anémone de Deer and Doe, version " smart". 

Taille 40,sans altérations.

Tissu à fleurs pour Eurodif, et boutons corozo violine La Droguerie.

Doublure voile de coton écru, Toto. 

Techniquement, rien de particulier à raconter. J'ai suivi le patron à la lettre.  C'est un projet très rapide lorsqu'on peut s'y mettre toute une soirée ! Il faut juste faire bien attention à marquer précautionneusement les cotés à assembler avant de coudre, sinon ça vire au casse tête, les pièces se ressemblent toutes ! 

J'aime vraiment le coté années 40's de la seconde version dont j'ai raccourci cependant un peu la longueur, car le mi mollet pour mes courtes jambes, c'est pas très heureux ( comme disait Mamie Cane :)) 

Et je le dis encore une fois : Fleurettes roses et mauves ( même et surtout si vous êtes un poil kitsh) je vous aiiiiiimmme !

 L'Homme a dit " ça met en valeur tes seins et affine le ventre graouuu". Eléonore, tu vois, l'Homme a une fibre patronnesque, et voit tout de suite où la créatrice de D&D voulait aller en therme de fit. Il est décidément parfait. 

anemone1

Je suis d'autant plus contente de l'avoir terminée que j'avais déjà prévu de la porter avec ce tee-shirt trouvé au nouveau H&M de Strasbourg. Le rose est lumineux, et en plus il a un joli décolleté dans le dos, le tout pour 4,95 euros ! 

Au final 5 euros de jupette ( je n'ai utilisé qu'un mètre de tissu), 4,95 euros pour le tee shirt et environ 15 euros pour ces ballerines San Marina en cuir rose bonbon achetées d'occasion ( mais jamais portées ! ) ... Je suis gaie comme un pinson ! 

 

anémone-3

Je l'adore ma jupette, je la porte dès maintenant avec des collants fins et transparents et la porterai cet été avec un débardeur tout simple quand il fera bien chaud !

Et maintenant, je vais gambader dans les champs, ou sur mon canapé finir mon tricot ! 

signature

* bibliotter : faire de la biblio pour une animatrice-conceptrice cad chercher dans les bouquins des infos sur les plantes pour ensuite les compiler, les transcrire, afin les transmettre de différentes façons à différents publics. Vous connaissiez pas?  :)  

 

 

 

Posté par petitecharlotte à 13:31 - - Commentaires [11] - Permalien [#]
Tags : , , ,


08 avril 2014

Paris, mon Amour !

J'adore regarder puis réépingler les images de Paris sur Pinterest. J'aime particulièrement le tableau de Mademoiselle Lu. 

inspirations-Paris

 

Quelques épingles de mon tableau

J'ai dans la tête quand je pense à Paris, les trottoirs mouillés, l'odeur particulière des stations de métro, le fourmillement de Montmartre, le souvenir de l'immensité et des escalators de la Cité des Sciences... et tant d'autres choses. 

J'avoue aimer cultiver une image assez désuète de la ville. Lors de mon dernier passage, à l'automne dernier, j'ai laissé tout mon être s'emparer de cette douce nostalgie et j'ai flâné dans le si doux début d'autonme dans les pentes du Sacré Coeur. Il n'y avait plus que le Paris de Doisneau et celui de Maminée fidèle à mon tableau Pinterest. (Rassurez vous, à côté de cette vision tout à fait romantique et un brin cul-cul la praline , j'ai eu la chance d'y vivre quelques mois à la fin de mes études (lors de mon stage à la Cité des Sciences) ce qui coïncidait avec une  bonne période de ma première grossesse. Je mesure assez bien donc aussi, la "vraie" vie parisienne).  

De cette virée ( plus j'y pense, plus je me dis que c'est sûr chaque fin septembre je le referai ! ) j'ai ramené du tissu. Étonnant non? 

De jolis coupons trouvés à Sacrés Coupons, comme le lainage de mon Pavot ou encore une jolie soie que je n'ai toujours pas touché de peur de l'abimer ! Mais ça va venir... 

Et puis, une fois rentrée en Alsace, j'ai eu envie d' un peu plus de Paris sur mes tissus. J'avais déjà craqué pour un joli coupon d'Atelier Brunette chez Brin de Cousette ( Like a dandy que je me garde au chaud pour plus tard) mais j'ai acheté en ligne quelques petits coupons au motifs parisiens nés de l'association avec Fifi Mandirac .

De plus, en janvier lors mon séjour " de filles" chez Claire je suis tombée nez à nez avec une toile cirée aux motifs de la capitale : Bastille, Montmartre et la Tour Eiffel. Ni une, ni deux, 50 cm de cette " merveille" sont allés rejoindre les précédents. 

J'avais dans l'idée de me faire avec des accessoires. ( petits sacs à tout et rien , pochettes..)  J'ai posé mes tissus aux sons de Paris sur ma table de couture et je les ai laissés m'inprégner en parrallèle de mon tableau Pinterest. 

Quelques mois plus tard, j'ai pris conscience que j'avais le même sac à main depuis 2 ans, été comme hiver. (Je suis hyper raisonnable comme fille mon chéri tu vois ! Je change pas de sacs toutes les 5 minutes !) Il fallait bien faire quelquechose ! Non? 

La toile cirée a hurlé " sac à main"... A vrai dire à part un sac à main ou un sac de Piscine, soyons honnête, je ne pouvais rien en faire. Vu que j'ai déjà un super sac de piscine offert par Claire ( pendant nos jours " de filles" ..!) j'ai décidé de faire une besace. 

J'en avais une lorsque j'étais au Lycée, et depuis plus ! ( Bon d'accord, je ne suis plus lycéenne... :)) 

besace-Paris-

 

Besace d'après le tuto de " La fée Niasse"

Toile cirée " Paris, mon Amour" trouvée dans le magasin près de la gare de Poitiers ( je me souviens plus du nom) 

Doublure coton fleurettes, bien rétro, offerte par mon amie Claire 

Passepoil et attaches pour cartable pour la mercerie du Bain aux Plantes. 

 J'étais contente de recoudre de la toile cirée, non pas parce que c'est fun, c'est même plutôt pénible, mais parce que sentimalo- couturesquement parlant c'était mon premier matériau ( Pour un sac Fraises ! )  lorsque j'ai commencé à coudre il y a maintenant quelques années. ( Je faisais dans la simplicité ! Tout ça avec une machine Télé Shopping (sans point arrière)  au début... ça n'a pas duré longtemps ;)) 

Pour le volet technique, la toile cirée c'est donc pénible. Histoire de simplifier j'ai décidé de mettre du passepoil partout. Ma machine est décidement mignonne car en allongeant le point et en diminuant la tension, elle n'a même pas bronché lorsqu'il a fallu coudre toile cirée + passepoil + re toile cirée en double des plis des poches de devant. Elle est chouette hein? 

J'ai juste réduit la profondeur de la besace d'environ 10 cm. Et je trouve ça beaucoup plus adapté au matériau ( sinon ça plisse, gondole affreusement) et à ma petite taille ( Avec la taille originale j'avais l'impression de me promener avec un cabas du Simply... ) 

besace-portée

( On me souffle dans l'oreille qu'il va falloir que je fasse quelquechose pour les finitions des manches de ma veste en Jeans) 

Je l'aime bien et je la porte tous les jours depuis que je l'ai terminée, il y a environ une semaine. 

Ca change et casse mon style un peu rétro au niveau des vêtements. Elle est hyper pratique car le Burda loge pile dedans ainsi que le catalogue Phildar ! Légère et maniable ! Pour la bandoulière, j'en avais tellement ras le pompon de poser du passepoil que j'en ai posé que d'un côté avec une technique assez personnelle ! Mais le résultat est là ! 

Bon, je reste lucide, je sais bien qu'elle durera maximum une saison , la toile cirée n'est pas une matière solide et adaptée aux sacs. 

En attendant je savoure la vue de  l'Arc de Triomphe, du moulin rouge et la dame de fer tous les jours , et j'ai un peu l'impression de prendre mon petit dej ' " café croissant" à la terasse d'un bistrot parisien, tout ça rien qu'en regardant mon sac ! ( Oui j'ai une belle capacité à rêver hein? ) Et bien ça me fera largement ma saison ;) 

( L'homme a dit : ah, tu as  fait un sac en bâche ! ) 

 

Mais je ne me suis pas arrêtée là, pour mes nouveaux sacs. Ben oui où je range mon "tricot train" ? 

Vous vous souvenez j'avais cousu celui-ci mais il était " le sac tricot pas transportable". J'ai donc réalisé sa version en mini et version Paris ! 

triptique-sac-tricot-paris-

 

Sac, selon le tuto des " Lubies de Louise" 

Tissu " Vue sur la tour Eiffel" pour Atelier Brunette/ Fifi Mandirac 

Doublure carreaux bleue Toto 

Passepoil cerise pour La Droguerie 

Je l'ai matelassé comme le premier. Par contre cette fois ci j'ai réduit de 15 bons cms en largeur pour le qualifier de " sac tricot transportable". Les petits carreaux bleus lui donne un coté guinguette avec le rouge du passepoil  et les fanions du tissu!  ( Oui j'ai toujours une belle capacité à rêver !). 

J'ai quand même passé un certain temps à défaire les côtés, j'avais posé un autre passepoil mais ça me plaisait pas. Il était rouge aussi, mais moins épais et brillant que celui de La Droguerie, et je trouvais ça vilain. J'ai donc tout défait et reposé un passepoil digne de ce nom. Vu qu'à priori il va me servir un moment, autant qu'il soit beau comme je veux ! 

Vous apercevez mon " en cours train", je tiens mes bonnes résolutions : cette fleur de coton bleu Jeans ne restera pas pour la troisième année consécutive dans le placard, non et non ! J'attaque les emmanchures du devant, reste les manches, d'ici la fin du mois il devrait être terminé ! 

en-avant-

A bientôt, alors? En attendant, hop dans le train ! ( Oui, oui je porte un pantalon ! Truc de fou ;)) 

signature

Posté par petitecharlotte à 07:30 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags : , , ,

06 avril 2014

Instants de quotidien !

 

En guise d'instants de la semaine, j'ai eu envie d'écrire un  petit article en vous racontant comment j'arrivais à trouver le temps de coudre et de tricoter. Je pense que 99% des gens qui ont une passion chrono-phage se posent la question. Où est ce que je mets ma passion/drogue dans mon emploi du temps moderne?  Ces dernières semaines on m'a souvent posé la question. Tout d'abord je ne suis pas Super Woman (je pense avant tout qu'elle n'existe pas). La couture et le tricot se font forcément au détriment d'autres choses. Mais j'ai peut être quelques astuces dans mon quotidien pour pouvoir m'organiser en fonction de mes envies, et non pas de mettre en pratique mes envies lorsque j'ai un peu de temps. 

Entre les enfants, le travail, le ménage, les courses, les activités des enfants, la préparation des repas,  la couture, le tricot, la lecture, les amis,  l'Hooooommmme comment je fais? 

Ben il faut quand même avouer qu'il y a des choses là dedans que je ne fais pas du tout, ou que je fais à certaines périodes, de temps à autre mais pas toutes les semaines. Rassurez vous je n'abandonne pas mes enfants sur les marches de L'Eglise une semaine sur deux. 

1. Mon travail. D'abord j'ai une chance inouïe, j'adore mon boulot et le cadre qui l'entoure est relativement souple. Je sais que ce n'est pas dû à tout le monde. Petite je voulais être vétérinaire, j'adorais aussi les arbres, les oiseaux et les fleurs. Mon parcours d'études et les aléas de la vie beaucoup, ont fait que j'ai choisi à un moment donné d'arrêter mon cursus en Biologie en Licence et de suivre ensuite et de façon complémentaire une licence professionnelle " médiation scientifique et éducation à l'environnement". Je crois que c'est une des meilleurs décisions que j'ai pu prendre, même si sur le coup je m'en rendais pas bien compte. Aujourd'hui, je bosse dans un jardin, et mon métier s'oriente vers le jeune public. Et j'adore ça. Par exemple, avec les enfants du jardin, en plus de voir tous les jours des plantes extraordinaires et de les faire découvrir,  je fais des Dionnées ( plantes carnivores)  en Origami, c'est un exemple mais y'a pire dans le boulot !  Aimer son taff, c'est aussi rentrer la tête sereine, vide des problèmes du boulot ( parce que y'en a, le boulot dans une institution et un service public, ce n'est pas tout rose non plus, loin de là en fait, contrairement aux idées reçues. Je ne vous raconte pas la rigidité du système parfois ! ) et pouvoir se concentrer librement sur sa vie de femme, de maman, de couturière. L'Homme appelle ça être fonctionnaire. L'Homme est entrepreneur, nous avons donc parfois certaines discussions animées mais je suis certaine aussi que nos différences professionnelles sont un véritable atout dans notre vie de couple... et de parents. 

travail

Instants captés au jardin, pendant les ateliers " oh, les beaux champignons" et " RDV en forêt tropicale". 

Mon travail que j'aime me permet donc de pouvoir sereinement me consacrer à autre chose, et en plus, même si je passe toutes mes vacances scolaires ( hormis le mois d'Août et Noël) au boulot, très tôt le matin et tard le soir, même si je suis obligée de m'organiser pour toujours faire garder les enfants pendant les dites vacances, le revers de la médaille c'est que je peux parfois, hors vacances scolaires et grosse période de rush  prendre un demi ( voir un entier)  après midi sans problème et donc passer facilement 2h derrière ma machine. 

Je suis même intimement persuadée que mon boulot fait partie d'un véritable équilibre et que sans lui, je serais beaucoup moins créative. Je n'ai pas envie du tout d'un 80% et je l'assume très bien. ( Ca  veut pas dire qu'un jour j'en aurais pas besoin ou envie... hein? Je me laisse le droit de revenir sur mes principes...! Et ça ne veut pas dire non plus que je dénigre ceux  qui le font ! ) 

2.Je ne fais pas les courses. Et l'Homme non plus. Vous allez me dire elle affabule, comment elle nourrit sa famille? Je réctifie :  je ne fais  : " presque" pas les courses. 

Une fois par mois, je passe 10 min sur le site de Cora Drive, où je rempli mon panier virtuel de produits simples de bases, ça ressemble à ça :  4 livres de beurre salé ( oui, moi et mes marmots ( L'Homme n'en mange pas) , on est des maboules, on mange beaucoup troooop de beurre !!) , petits suisses nature, 4 packs de lait, 4 paquets de farine, 2 tablettes de chocolat noir, pâtes, riz, biscottes,  lessive, pastilles lave vaisselle, camembert, Tartare, Gruyère râpé, crème fraîche, café, chocolat, moutarde.  Et je crois que plus ou moins un certain delta de sel, poivre, huile et vinaigre, brosse à dents et coton-tiges ça s'arrête là. Sisi, je vous jure. Et on tient un mois. 

Je prends environ 7 min pour récupérer mes courses à la borne de ce même Cora Drive ( le plus long est d'insérer le bon de commande dans le bon sens dans la machine : )) , et je ne mets plus mon nez ni même l'arrière de ma voiture au supermarché du mois. Résultat 17 min par mois pour faire les courses ça libère du temps pour autre chose !  

2.1 Parce que récupérer son panier une fois par semaine au camion de la super gentille dame le tout à la gare en descendant du train c'est pas vraiment faire les courses. Non? Je descendrais quand même du train si elle était pas là, je ne perds donc pas mon temps. Merci " Avec TER Alsace et les paniers fraîcheur, bienvenue au potager" ! Comme dit leur slogan " les courses, pas la course " ! Les légumes du dit panier  sont issus de l’agriculture locale durable et vendus directement par le producteur. Ce service favorise le commerce de proximité, c'est très important pour moi,  et réduit le transport de marchandises. Je trouve ahurissant d'acheter des choux Bruxelles ou des carottes venant de Tunisie alors que les producteurs alsaciens en font.  Je trouve tout aussi dingue d'acheter des tomates à 4, 95 euros le kilo en plein mois de février, le panier suit la saisonnalité et les produits locaux, et j'aime ce principe. Je mange du choux, des pommes de terre, des navets et des carottes en hiver, et des courgettes et des tomates ( farçiiiiieees c'est mon plat préféré !) en été.  Je ne choisi pas mes légumes, et j'adore que la dame le fasse à ma place, au moins je me demande jamais ce que je vais manger, et ça ne parait pas, mais c'est un vrai gain de temps, je ne passe pas mon dimanche soir à faire une liste de menus, je vois bien le Jeudi ce que j'ai dans mon panier ! 

panier

 

 

Fond de mon panier de la semaine, et potiron d'Automne dernier :) 

2.2 Parce que aller chez mon boucher le samedi matin, pendant l'entrainement de Hand de Louis, c'est pas vraiment faire les courses. Non? Mon boucher je l'adore. Il s'appelle Eugène, ça lui va comme un gant, et "il a de bons produits ou il a pas ! "C'est ce qu'il me dit et c'est vrai. En me calant sur le panier récupéré le jeudi, en 20 min je règle les questions des choux Bruxelles avec des cuisses de Canard, du bon cochon pour la choucroute, et quelques grillades pour les salades et les betteraves. Je prends aussi les oeufs ici, venant d'une ferme de ma région. C'est le plaisir du boucher hebdomadaire, Clem' "reçoit un morceau de Saucisse " ( en Alsace c'est traditionnelle, j'ai mis du temps à me faire à l'idée que mes enfants ingurgitent 5 cm de saucisse à 11H mais maintenant c'est bon, par contre difficile pour eux de comprendre que dans le Poitou, le boucher il donne pas de saucisse ! ) et moi j'en profite pour apprendre deux ou trois mots de dialecte, dans 10 ans peut être je pourrais faire une phrase? :) Et contrairement à ce qu'on me dit souvent, ça ne coûte pas plus cher chez le boucher qu'au Super U. Le boeuf reste le boeuf, à 2 euros près au kilo c'est le même prix, ça reste donc exceptionnel, quit' à en manger pas souvent, autant qu'il soit bon et bien maturé !    

2.3 Parce que passer 1 fois par semaine au " Naturalia" à 200 m du Jardin Botanique (où je travaille) ou sur le chemin de la gare chez L'Epicier turc où les fruits sont délicieux  c'est pas vraiment faire les courses? Ca prend 5 min, montre en main. 

2.4 Parce que s'arrêter à la boulang' en rentrant de la gare, acheter 2 banettes 1900 et croquer le quignon sur le chemin, avant de récupérer les mouflets, c'est pas vraiment faire les courses. non? 

Du coup si on résume, je dois passer 2h par mois à faire les courses. C'est presque pas les faire Non? Et ça libère plein de temps pour tricoter le samedi, le soir entre 17H30 et 18H avant de chercher les enfants ;) 

3. Le ménage. Et bien je l'assume complètement, je ne passe pas ma vie avec chiffon et un fer à repasser dans les mains. Chez moi on peut sans problème trouver une paire de chaussettes, un tube de lessive, mon sac à main et un oignon au même endroit, le tout sur la table de la cuisine, sans que ça me dérange plus que ça, au moins pendant un moment. Ainsi que plein de poussière au dessus de la bibliothèque du Suédois, je fais 1, 52 m , je ne la voit pas, je n'y peux rien ! :) 

3.1Selon un bon précepte de Maminée ( mon arrière grand mère ) qui disait " Déplacer la poussière? Pour quoi faire? Je préfère faire des mots croisés et de la couture" je fais pareil. Le ménage je le fais lorsque j'atteints mes limites et pas au fur et à mesure, et pour autant, je culpabilise plus. La vaisselle traîne, le linge s'empile, mais je vis. Et j'ai le temps pour mes envies, ça compense largement. J'attends pour m'y mettre hyyyyper vite et de façon hyyyper éfficace un gros orage ( j'ai une peur bleue de l'orage et faire le ménage est la seule chose qui réussisse un temps soit peu à me détendre),  un gros stress ( même principe que l'orage, le stress déclenche chez moi une énorme frénésie de ménage ) ou un gros câlin ( là, je ne me l'explique toujours pas ... :)) Finalement tout ceci étant assez fréquent, le ménage est quand même ( presque)  fait ! 

3.2. Pour le linge, soyons clair, j'ai un sèche linge, mais j'y passe  les choses " fragiles" que durant 5 min, j'étends ensuite dans la salle jeux/chambre d'amis/ dépotoir à linge, et soyons clair aussi le linge s'empile sur le clic-clac d'amis jusqu'à ce qu'il y ai un orage, un calin,un stress ou de la visite. Je ne repasse pas, ou plutôt je repasse que ce qui le nécéssite de façon" minute". 5 min de repassage 3 fois par semaine, au lieu de 3h le mercredi soir devant la télé, ça laisse les 3h pour le tricot ou la couture ! 

couture

Lequel j'ai utilisé pour me faire un sac ? ...hum, et instants de coupe de mon Anémone " classique". 

4. Les enfants. Lorsque je suis au travail, les enfants sont à l'école ou chez Marie-Jean, notre super assistante maternelle. Ensuite en parallèle de mon bazar ménager, je suis et je l'assume presque militaire, en tous cas psychorigide avec la temporalité et les enfants. Le soir à 18h30, on est tous en Pyj' ( bon moi je suis en leggings/ t-shirt/ cape alpaga/voilette :)). Ouais c'est comme ça. On dine tôt. Vu qu'on mange tous bien le midi, le repas du soir est plus simple et quasi végétarien. On adore les pâtes ( au beurre hum....!) et les oeufs à la coque ! La soupe de légumes et les yaourts de ma yaourtière en hiver. Les salades de légumes crus en été. A 19h15 on a fini de dîner, et ça laisse jusqu'à 20H/20H15 pour jouer, colorier,  chanter les comptines, raconter l'histoire. 

Après 20H15, ma troisième journée commence, et ma première soirée aussi, souvent couture : décalquage, coupe, parfois tricot quand il y a un truc qui m'intéresse genre Apocalypse et Top Chef  en ce moment ou le village français à l'automne ! 

5. L'Homme. C'est l'homme de ma vie au véritable sens du terme et jamais maintenant je n'imagine ou n'imaginerais mon quotidien sans lui.L'Homme est entrepreneur et  travaille beaucoup, beaucoup, y compris le soir et y compris le we. C'est souvent contraignant. Mais ça a l'avantage de sublimer beaucoup de moments passés ensemble (le mercredi soir de 22h à minuit devant " la parenthèse" ou notre resto trimestriel en tête à tête) , et aussi  de me laisser aussi beaucoup de soirées/ samedi ou dimanche aprèm de couture et de tricot pendant la sieste puis les jeux. 

6. Les repas. Je cuisine le we, les légumes et la viande. Rapide le samedi midi, plus long le dimanche midi. En hiver je fais une soupe pour la semaine, en été, je fais des salades minutes pour le soir. En début de semaine, L'Homme et moi pouvons tranquillement nous emmener nos repas au boulot. Avec ma super Yaourtière, 2 min chrono pour fabriquer 7 yaourts, deux fois par semaine : 14 yaourts/ 4 min !  

Pour les gâteaux, c'est une de nos activités avec les enfants.  Le dimanche soir,  c'est toujours toujours crêpes party et c'est L'Homme qui prépare la pâte avec les enfants puis qui les fait sauter pendant que nous, nous faisons les andouilles dans le bain ! (Mes crêpes sont dégueus !) Moi je fais soit une gougère soit des madeleines ou muffins avec les enfants, en général le mardi soir. 

gateaux

Muffins au Nutella et préparation de la Gougère !

 

 

7. Mes copines, mes copains, nos amis... Les sorties. Nous avons beaucoup de nos amis avec enfants qui ont aussi un quotidien bien chargé et organisé. Pour ceux là et aussi pour les autres qui sont logés à la même enseigne,  on se voit durant quelques we mémorables de préférence autour d'un barbecue ou d'un truc à base de charcuterie, pomme de terre, vin et fromage ! Pour mes copines, parfois le midi quand j'ai du temps, on partage un déjeuner ensemble.J'ai "mes 3 jours de filles" en Janvier et Août avec Claire et les vraies vacances pour revoir les ami(e)s qui sont vraiment loin.  Souvent, pendant les vacances scolaires après mes grosses journées d'anim', je sors. Comme avant. Enfin presque. Je sors soit au resto avec mes copines, soit boire des bières et fumer des clopes.( Ce qui ne ressemble en rien à ma cigarette du soir sur mon balcon... ).  J'ai une voix de Roger et l'impression d'avoir pris une grosse cuite alors qu'en fait j'ai bu 2 pintes ( mais bien descendu la moitié d'un paquet de clopes !)  et suis rentrée à 23h, mais ça me fait jusqu'aux vacances suivantes ! En dehors de ça, je sors peu. Je ne vais jamais en ville le samedi après midi, je vais au ciné 4 fois par an ( dont deux fois dans un cadre de boulot), et je connais 2 bars et 4 restos de ma région depuis 6 ans que je vis ici ou presque. Lors des we chez Mamie on profite tous du jardin et des joies du jardinage, l'Homme au potager, moi aux fleurs ! Parfois s'ajoute la sortie piscine aux beaux jours avec Louis, le dimanche matin ;) 

Au final ce peu de sorties, me laisse du temps pour coudre et tricoter. ( CQFD) 

8. La couture, le tricot. Parce qu'il faut s'organiser quand même dans les projets. J'ai un petit carnet dans lequel je note les envies, les besoins, pour les enfants, pour moi.( Bizarrement ce plaisir reste très auto centrée et très égoïste, j'ai un mal fou à "faire" pour d'autres que moi et mes enfants. Vous souffrez du même mal? )  Et ensuite je fais un peu le tri. Ok, Louis a besoin d'une veste de demi saison, mais bon je peux en avoir une pendant les soldes flottantes chez Okaidi à 30 euros, est ce que vraiment le temps consacré et les matériaux achetés valent le coup ?Sachant que celle d'Okaidi en Jeans vraiment petit mec elle est top? Par contre, un beau gilet, pour l'été qui fonctionnera aussi à la rentrée ( et me laissera donc un peu plus de temps pour le finir huhu) ça oui, je le tricote. 

Je fais pareil pour moi. Faire 3 robes? Non. Tu en as déjà cousu pleins l'année passée, tu les portes, c'est bien mais là ce serait plutôt l'occasion d'un faire qu'une mais de faire des jupes, des petits hauts,  et des accessoires, changer de sac à main ... etc... 

Après je furète pour les matériaux. Bon quasi 80% du fil à tricoter provient de La Droguerie. Je suis toujours heureuse de découvrir de nouvelles chouettes matières ailleurs, mais je dois avoir deux neurones qui ne peuvent que fonctionner ensemble quand je pense tricot qui sont " fil à tricoter et Droguerie" ! Pour le tissu, je tâtonne , je furète, d'abord autour de moi, à Strasbourg. Puis, si je trouve pas, je pousse un peu plus loin, mais je n'aime pas pousser sur le net. J'ai fait quelques commandes l'an dernier sur cousette.com, j'ai adoré la qualité du service et de la marchandise, mais je n'ai pas récidivé ( pour le moment !)  cette année. Il me manque un petit quelque chose dans le toucher, le relationnel avec un vendeur ou une vendeuse.  J'ai adoré ma virée parisienne qui m'a permis de rapporter du tissu à moindre coût, je pense la renouveler tous les ans en Septembre. Une chose est sûre je n'achète jamais de tissu, sans projet derrière. Ce qui ne veut pas dire que je craque jamais, mais si je craque j'imagine instantanément un projet, qui pourra évoluer voir changer bien sûr mais toujours un projet. Jamais un " beau tissu" sans rien derrière. Je n'achète donc ma mercerie qu'au fur et à mesure de la création de mes projets. Je n'ai pas de stocks de rubans, de fils, de fermetures éclair.  

Pour la mercerie justement, après avoir fait quelques infidélités parfois à la mercerie du Bain aux Plantes et à la Droguerie, elles restent mes enseignes de choix, je ne suis jamais déçue du rendu et de la qualité, pas de mauvaises surprises, des copines et des commerçants sympas, je me pose plus de questions, j'y vais les yeux fermés. 

Après pour l'organisation concrète, j'ai ma table de couture/bureau qui est dans notre chambre avec machine à coudre et surjeteuse cote à cote et un chaise à roulette pour passer facilement de l'une à l'autre. Je peux décalquer, couper pendant toute une soirée sans problème sur la table de salle à manger, par contre je couds en général en première partie de soirée en semaine, et le samedi et le dimanche aprèm pendant la sieste. Passé 22h, je commence à faire n'importe quoi, donc en général, j'arrête et je fais quelques rangs de tricot avec mon plaid flocon de neige et maintenant mon super saaaaaccc  sur le canap'. J'essaye d'alterner les longs projets et les petits pour éviter d' avoir envie de brûler ma machine à coudre après 3 manteaux en laine avec doublure ou de briser mes aiguilles à tricoter après un châle en dentelle avec 266 mailles et un motif sur 21 rangs :) Un sac, un bonnet, ou une trousse, des fois, c'est bien ! 

9.  Le blog : Je fais les photos des projets le dimanche matin, et écris mes articles le dimanche aprem, entre la sieste et/(ou en surveillant) le bain des enfants. Je les programme donc souvent. J'en profite en général pour voir tout ce que j'ai loupé à mes pauses de midi où je passe environ 20 min à visiter les blogs et autres T&N et Pinterest. 

bain

Essayage du masque de natation dans le bain, un dimanche soir ! 

 

10. Le train : C'est un véritable moment important pour moi. Comme je vous le disais ici, j'y tricote souvent. J'y passe aussi du temps à rêver, écouter ma vieille variété française ( dans un seul écouteur l'autre étant cassé !)  à laisser mon imagination vagabonder, à  voir évoluer mes projets mentalement, à lire les explications d'un modèle ( je le photocopie et le glisse dans mon sac pour pas me traîner le Burda pendant toute la semaine, même si c'est pas bien car ça fait du gâchi de papier) ou une fiche tricot. Beaucoup de projets naissent et parfois meurent aussitôt lors de mes trajets quotidiens ! J'en profite aussi pour lire. Chose que j'essaye aussi de faire avant de dormir en tentant de me coucher 20 min plus tôt.

Mais aussi et surtout banalement comme tout le monde, je n'arrive pas à faire tout ce que je pourrais et ai envie de faire ! J'ai des doutes, des crises existentielles sur ma passion que constitue le coté créatif du tricot et de la couture. Je m'autoflagelle parfois en voyant le temps passé sur Pinterest à glaner l'inspiration, ou sur la nécessité de continuer à coudre,tricoter et bloguer plutôt que de faire autre chose de plus " utile".

Mais tant que l'équilibre de ma vie et mes petites astuces fonctionneront, tant que j'arriverai  à reprendre mes esprits après mes crises existentielles face aux loisirs créatifs, tant que j'aurais l'envie de coudre, tricoter et de venir écrire Chez Hector et Célestine je continuerai, j'espère, à alimenter ce petit coin de mon jardin !  

signature

 

 

 

 

Posté par petitecharlotte à 16:13 - - Commentaires [6] - Permalien [#]
Tags :

01 avril 2014

Les petits points

roma-5-

Comme elle grandit vite ma poulette. 

Ce n'est plus un bébé, à 3 ans et demi, c'est une vraie petite fille. Même si elle pose avec son doudou " Martin" sur les photos , c'est pour le coté " petite " :) 

Ce coupon n'attendait que cette robe je crois. 

Et Clémentine aussi. 

" Une robe avec des petits points roses et violets Maman" 

Pourtant j'avais pensé au début lui faire une veste de demi-saison en intégrant cette flanelle de coton en doublure... J'avais même trouvé de jolis boutons... Et puis l'automne est passé, le coupon est resté sur la pile et le patron dans mon bureau. 

Un jour au détour d'une conversation "chiffons" ( la joie d'avoir une petite fille ) avec Clem' elle me dit : " Dis Maman, tu vas faire quoi avec le tissu avec les petits points?

Je lui ai demandé ce qu'elle aimerait elle avec le tissu à petits points, et elle a répondu "une robe". Originale, ma fille. Je dois déteindre sur elle. 

roma-1-

 

Robe Roma de C'est Dimanche 

Taille 6 ans pour la largeur, 8 ans pour la longueur 

Coton flanelle marine à petits pois de  Cousette 

Passepoil et palette de couleur rose géranium pour La Droguerie 

Boutons corozo fleurs La Droguerie roma-6-

Pour le volet technique, je partais en terrain connu, j'avais déjà réalisée cette robe cet été et Charlotte avait photographié superbement les enfants et donc la robe ;) 

J'ai  monté à ma manière et comme je le souhaitais le passepoil et l'encolure du devant. Les explications sont vraiment floues et le rendu pas génial. Je préfère largement ma technique. ( modeste la mère couturière ) 

J'ai cousu la ceinture directement sur la robe pour éviter de la perdre :) 

Sinon rien à rajouter, la doublure du corsage donne des finitions et un rendu final soignés, c'est agréable à coudre en plus ! 

J'ai choisi les fournitures mercerie  de La Droguerie. J'aime la qualité des rubans, des tissus en général de cette enseigne. Toute façon, en toute objectivité, cette boutique a le plus beau passepoil du monde, bien épais et tout brillant,  et en ce moment au regard de ma consommation de la chose, je parle en connaisseuse !  Les boutons en fleurs corozo sont parmi mes préférés : une matière naturelle et des fleurettes. Et puis le coté petite fille de Clémentine me le permet encore ! J'en profite ! 

Pour le choix de la taille, Clem' n'est pourtant pas un dinosaure,elle porte du 4/5 ans dans le commerce,  mais je trouve que les patrons C'est Dimanche taillent petits. J'ai taillé le 6 ans en largeur, sûre de moi, en taillant le jupon en 8 ans en largeur je m'attendais à le modifier largement au moment de l'ourlet, mais non. J'ai juste fait un ourlet d'1 cm plus large, certes la robe est un peu longue mais elle pourra la porter à l'automne prochain comme ça ! 


roma-2-

 J'adore ce modèle, je pense qu'il y aura encore une version estivale bien colorée pour cet été. 

Sans le tee-shirt en dessous, et en longueur classique, version bain de soleil,  pour aller à la plage ! 

Et du coup j'ai profité et du climat si doux de ces derniers jours et de cette chaude idée d'une Roma plus estivale, pour ranger mes coupons d'hiver et sortir ceux d'été. 

Cette petite robe en flanelle était donc la dernière cousette d'hiver de la saison ! 

signature

 

Posté par petitecharlotte à 07:30 - - Commentaires [4] - Permalien [#]
Tags : , ,

25 mars 2014

Mon sac tricot... pour la maison !

Il y a quelques semaines, j'ai eu une énorme prise de conscience. Il me fallait un sac "tricot transportable".

Je m'explique. Je prends le train tous les jours pour me rendre au boulot, environ 20 min de trajet. Je tricote. Souvent les autres passagers me regardent mi-intrigués, mi-amusés. Qui est cette fille qui arrive dans le train toute rouge parce qu'elle a couru, et sort illico une pelote de laine ? Quoiqu'il en soit le tricot " train" est devenu, plus qu'une habitude, un véritable mode de vie matinal ! J'adore les quelques rangs de tricot du train. 

Cependant, sous menace de l'Homme de me couper les anses, de mon ostéopathe de m'installer un lit de camp dans son cabinet, et accessoirement aussi de mon dos et de mon bras droit de ne plus me permettre de vivre normalement, je n'ai plus le droit de porter sur mon épaule ( en plus de mon sac à main entendons nous bien) un immense sac presque pas lourd du tout,  où je range pleins de trucs essentiels comme un tricot, voir un autre si j'ai pas envie de tricoter le premier, un magazine, un livre, un deuxième livre si le premier ne correspond pas à mon humeur du jour ( c'est bien connu, on peut lire en tricotant ou inversement), des pinces à cheveux, une trousse à maquillage,  une brosse à cheveux, un foulard... 

J'avais donc été super raissonnable, en abandonnant dorénavant mon sac "épaulien" dans le placard et en le trocant contre un sachet...avec des petites poignées, excluant totalement le port à l'épaule.  Oui oui, vous lisez bien, un sachet en plastique H&M où je mettais juste un tricot et un livre de poche. J'ai bien essayé de renoncer au livre, mais j'y arrive pas. Autant le matin, je tricote, autant le soir, pas toujours, et là je suis bien contente d'avoir mon bouquin. 

Après quelques semaines de bonne entente avec mon sachet, un matin avant de partir,  il m'est littéralement sorti par les yeux. Comment je pouvais dignement me ballader avec ce truc ? Ben oui j'ai 30 ans, je travaille, je sais coudre et je me ballade avec MON sachet. Non, non, et non. Il me faut un sac de "tricot transportable". 

Je me suis donc lançer illico après cette immense prise de conscience dans l'élaboration mentale du dit sac, comme ça, 3 minutes avant de partir : un petit sac rond, à petites poignées et petites fleurs, féminin. J'ai coupé un petit carré dans un coupon à fleurettes roses et bleues posé sur ma table de couture qui n'attendait que ça, et je suis sortie pour la dernière fois, je l'espérais... avec MON sachet H&M. 

C'était le matin d'une de mes fameuses après midi de récup, j'ai donc décidé que ce soir le sort du sac serait réglé. J'ai téléchargé un tuto sur Pinterest. Je suis passé en coup de vent à La Droguerie chercher du passepoil et chez toto 50 cm de cotonnade vichy rose, et une fermeture éclair. J'avais tout un aprem' de couture devant moi, comme ça allait être chouette ! 

Et demain, je partirai dans le train avec mon sac fleurettes rose et féminin. 

sac-tricot-2-

Sac tricot , modèle d'après le tuto " Les lubies de Louise" 

Cotonnade à fleurs bleues et roses, du joli magasin de déco de mon village. 

Passepoil rose géranium pour La Droguerie et coton vichy rose de chez Toto pour la doublure. 

Ouatine thermocollante, " Mercerie du bain aux Plantes" 

 

Techniquement, rien à dire. La construction est simple. J'ai  même matelassé tout l'extérieur histoire que ce soit bien résistant, plus joli, et histoire aussi de rallonger le temps de réalisation d'au moins 2h ;) J'ai aussi rajouté un passepoil qui n'était pas prévu dans le tuto pour égayer tout ça. 

Cela faisait des années que je n'avais pas cousu un sac, et j'avoue que j'aime bien ça. Ca change des vêtements, mais c'est pas forcément plus rapide ;). 

Cependant il y a un hic...

 

sac-tricot-1-

 

 

On me souffle dans l'oreille que le sac de longueur égale ou supérieure à la largeur de la chaise n'est pas" un sac de tricot transportable". Ah bon? 

Oui, dans l'enthousiasme de mon temps libre durant mon aprem de récup, je n'ai pas pris la peine de me dire que les dimensions du tuto ne seraient sûrement pas adaptées à mon " sac de tricot transportable". 

J'ai bien eu plus qu'un doute quant aux dimensions après quelques coutures,  mais j'ai quand même continué. Je me suis même risqué à questionner l'Homme sur le sujet une fois le sac terminé " C'est pas un sac de tricot transportable hein? " pour récolter un évident " Ah non, il est trop grand". 

Ahhhh ! Deux questions essentielles se posaient alors face  à cet épineux problèèèème : Dans quoi allais-je ranger le contenu de mon sachet ( oui parce que le reprendre était hors de question) et quelle place allait prendre le sac tricot" trop grand pour être un sac "tricot transportable" ? 

Pour le contenu du sachet, je me suis rabattue sur un petit sac "cadeau" en pseudo tissu de chez " Papa pique et Maman coud", il sera parfait jusqu'à la confection prochaine de l'idéal " petit sac de tricot transportable" que vous verrez sûrement bientôt :) 

Et pour le sort du réalisé voici la réponse : 

sac-tricot-3-

Il a trouvé toute sa place en tant que " sac de tricot maison" aux cotés de mon plaid " flocons de neige". Très fière de moi et avec application j'ai rangé tout le bronx ( pelotes, en cours, catalogue, carnet de bord, aiguilles, crayons de papier)  qui trainait au bout du canap' dans le sac tricot. ( Vous apercez d'ailleurs mon "en-cours maison" ...) 

Toujours aussi fière j'ai même fait remarquer ceci à l'Homme en fanfaronnant " Tu as vu, grâce à mon sac il n'y aura plus jamais de bazar tricot sur le canap' c'est chouette non? " 

Sa réponse fut assez déroutante " Oui tu as bien bossé, il est beau ton sac, mais ce que je vois c'est que maintenant un sac à fleurs sera en permanence sur le canap'... tu as remplacé le " bordel" par un sac ! " 

Oh...! Je me demande toujours, à l'heure ou j'écris ceci, si le problème ce sont les fleurs ou le sac ou les deux. Ceci dit, je suis ravie... du sac.  Je retrouve mes aiguilles à torsades et mon mètre ruban sagement rangés, et je peux même,luxe absolu, transporter mon tricot sur le fauteuil quand l'Homme veut le canapé ! 

Et pour clore ce post interminable sur un sac tricot même pas transportable,  personnellement une dernière question me taraude : Il faudrait peut être que je me tricote ou me couse un plaid tout doux dans les tons ou du moins assorti à mon sac non ? :) 

signature

 

 

Posté par petitecharlotte à 08:30 - - Commentaires [9] - Permalien [#]
Tags : , ,



23 mars 2014

cahiers d'instants # 3

Le petit cahier d'instants des deux semaines passées, une où je me suis accordée deux après-midi de récup', et l'autre tout en couleurs quand même ! 

semaine-1-

 

Dimanche : Oui ,j'ai décidé que la semaine commençait le dimanche :) Savourer un petit déjeuner et un dimanche matin en tête à tête avec Eliott, petit bébé de mes amis, (et aussi mon filleul) que j'ai eu l'immense bonheur de garder tout le we ! Mardi : Prendre sa fameuse aprem de récup et commençer les hostilités par un truc vraiment régressif et interdit : un Macflurry au m&m's nappage chocolat ! Mercredi : Préparer le diner entourée de sa fille, jouant à l'infirmière avec le masking tape aux couleurs de Noël ! Jeudi : Commençer, lors du deuxième aprem' de récup, un nouveau tricot " enfant" et se demander pourquoi je choisi systématiquement les modèles les plus compliqués du catalogue? Un point d'astrakan, rapppppiiiiide non? Samedi et dimanche : Profiter du soleil avec ses deux enfants le temps d'un plaisir tout simple : aller à la boulangerie ! 

semaine-2-

Lundi : ah ! Le printemps est vraiment là ! Mon trajet quotidien vers la gare me le montre ;) Mardi : Rentrer du boulot en passant par la Petite France et la rue des Dentelles, une de mes préférées. Mercredi : Trouver  à la bourse aux livres "Secours Populaire" de la gare LE roman qui colle pile poil au thème du moment, et commençer à le lire quelques minutes après dans le train du retour. Jeudi : Prendre le temps de me mettre du rouge à lèvres dans mon bureau, tout ça pour passer la journée en tête à tête ou presque avec l'administratif ( beurk...) Fallait au moins ça ! Vendredi : Découvrir une nouvelle activité ( ben oui la couture, le tricot, et tout le reste ça suffisait pas :)) et être vraiment fan de son cahier de coloriage qui plus est peut se faire en famille le soir :) Non, ce n'est pas moi qui colorie Princesse Sofia ;)) Samedi : Regarder/ admirer/ avoir envie de croquer  pendant de nombreuses minutes ma petite " Infirmière/docteur" et ses bébés ;) 

 

A un dimanche prochain ;) 

signature

 

Posté par petitecharlotte à 15:04 - - Commentaires [2] - Permalien [#]
Tags :

16 mars 2014

Un si doux Artichaut!

Lors de mon séjour parisien, j'ai poussé la porte de Lil Weasel. 

C'était prévu, mais le passage du Cerf, puis cette ravissante boutique ont dépassé toutes mes attentes et ce fut un véritable émerveillement. Je sautais de joie intérieurement et je crois que j'aurais pu passer tout l'après midi dans cet antre de tissus et de laine. J'étais comme une petite fille dans un magasin de poupées. 

La vendeuse était adorable, j'ai pu admirer les pelotes pendant plus de 30 min, toucher tous les tissus, et caresser les pochettes de patrons ! Je salivais même à l'idée de pouvoir bobiner moi même les écheveaux, un dévidoir permettant aux clientes de le faire ! C'était vraiment ce que je préférais faire lorsque je travaillais à La Droguerie, et cela me manque parfois. 

Je me suis retenue, pour ne pas faire des vraies vraies folies, et je suis restée raisonnable en décidant de ne rapporter que du fil à tricoter pour les enfants. 

J'avais craqué sur deux modèles de Solenn Couix-Loarer : Lancelot et Artichaut. 

Ce dernier, cache coeur aux détails charmants comme ce point de semis et les manches en point mousse m'a séduite. De plus la dame de la boutique ne tarrissait pas d'éloges sur le dit modèle.

J'ai tout de suite jeté mon dévolu sur des écheveaux de baby Alpaga fushia, entre le rose et le violet, qui, c'était sûr ferai le bonheur de Clem'. 

Artichaut-1-

Artichaut de Solenn Couix-Loarer 

Taille 4 ans. 

Pure Alpaca ( 100% baby Alpaca) de Cascade Yarns, colori Magenta.

Aiguilles 3,5. 

La réalisation de ce petit cache-coeur fut un véritable délice. 

Le fil à tricoter est d'une douceur ! Mes doigts continueraient bien maintenant si le printemps ne s'était pas installé et que je n'avais pas commencé les modèles en coton :)  

Le modèle est une merveille à tricoter. 

Je suis véritablement fan de la construction des modèles de Rerum Natura ( alias Solenn Couix-Loarer). 

Au début, lors de mon premier tricot, j'étais effrayée par ces pavés de textes, mais tout est très clair, et à la fois les étapes sont très détaillées. 

J'aime particulièrement, les finitions, souvent prises dans le tricot, pas de mailles à relever ou presque, pas de bandes de boutonnage, et au final un résultat précis et original. 

Résultat des courses, j'ai craqué sans aucune hésitation pour un de ses nouveaux modèles pour Louis. 

En théorie, le fil choisi pour cet Artichaut se tricote selon l'étiquette en 4,5, mais sur les conseils de la vendeuse, je l'ai pris quand même et le résultat est parfait en 3,5, j'ai obtenu le même échantillon, aucune modification à faire ! Le bonheur ! 

En une semaine, j'avais presque fini.... et ma chérinette piaffait d'impatience de l'essayer. C'était sans compter sur mon étourderie légendaire... Lors d'un we hors de la maisonnette, j'avais embarqué le tricot à terminer en oubliant de glisser la deuxième pelote nécessaire pour finir la bordure ! 

Les vacances scolaires sont arrivées, et je n'ai pu l'essayer à ma poulette. ( Oui, moi pendant les vacances scolaires, au regard de mon métier, je bosse comme une folle, et les enfants sont chez Mamie). 

Ceci dit, j'en ai profité pour chercher un joli morceau de biais assorti à La Droguerie. Sans l'étourderie, j'aurais fait des liens au tricot. 

Artichaut-2-

 

Biais Malcom Lipstick pour LD. 

 

artichaut-5-

 

Ce petit cache coeur est vraiment fidèle à sa description, Clémentine le porte sur un short, tout simple. Mais il servira aussi de façon plus habillé sur la prochaine robe que je lui couds. 

Un vrai modèle de petite fille, tout en étant pratique, j'hésite à lui faire un d'été en Bambou ou coton ! 

Et même si on le voit pas, cette couleur fushia mettant particulièrement en valeur les mirettes bleues de ma grande petite fille !  

A bientôt, pour d'autres projets de filles, remplis de rose et de fleurettes ( comment ça je suis incorrigible? ) 

 

signature

Posté par petitecharlotte à 14:55 - - Commentaires [5] - Permalien [#]
Tags : , ,

11 mars 2014

Anémone

C'est la première fois que je commande un patron, quelques minutes après sa sortie. 

J'avais pourtant sérieusement penser à me remettre au Burda, et moins au Deer and Doe, même si j'adore hein ! Mais il y a pleins de modèles dans mes vieux Burda que je n'ai jamais pris le temps de réaliser parce que Deer and Doe monomaniaque je suis ! 

Mais là, je cherchais depuis le début de la matinée, un patron de jupe. J'avais une belle gabardine bleue qui attendait son heure depuis l'année dernière... Rien. Ni dans mes vieux burda, ni nul part d'ailleurs.  Je pensais vaguement à la Kelly Skirt de Megan Nielsen, mais j'avais pas envie d'un boutonnage tout du long. 

Et puis j'ai reçu la Newletter de Deer and Doe qui m'a rappelé que depuis quelques jours déjà je guettais la sortie du nouveau patron. 

Je suis littéralement tombée sous le charme de cette Anémone, simple, aux petits détails qui changent tout. 

Quelques minutes après, cette ravissante jupette était dans mon panier et quelques jours plus tard dans ma BAL, puis cousue. 

J'avais tout ce qui me fallait sous la main, une fermeture bleue marine au fond de la boite, la gabardine, et même de la doublure marine toute simple en acétate. 

DSCN1145

 

"Anémone" de Deer and Doe, version courte avec péplums

Gabardine bleue  de Cousette

Taille 40 sans aucune altération.

La réalisation s'est faite sans aucune difficulté. 

On assemble les côtés, les côtés au devant, le tout aux dos,

La fermeture éclair invisible est devenue presque une promenade de santé depuis mes "Chataigne" ! 

Moi qui pensait détester faire une doublure de jupe, et même piiiiirrrre que ça, faire les finitions à la main, en fait cela s'est passé naturellement cet après midi où j'étais en récup' après mes deux semaines de folie au boulot ! 

DSCN1154

 

J'avais quelques doutes sur l'effet des péplums, j'ai même hésité un peu avant de les couper ! Au final, comme d'hab avec D&D, je suis gaga du rendu. 

De plus j'adore la taille haute qui est plus confortable que celle de la Chardon. Les découpes princesses en plus d'être simple à réaliser, donne une coupe vraiment flatteurse.  Je me sens hyper bien dedans ! 

Et même la longueur mini, me ravit ! 

DSCN1149

Je l'ai essayée avec mon chemisier " Bicyclette Bleue " et j'aime bien ce côté  anglais, presque rigide !

Comme me l'a suggéré Zibusine dans un de ses commentaires, je l'aurais bien aussi vu avec des boutons blancs pour faire marin,

Je vais être obligée de m'en refaire une version dans une gabardine vraiment marine et boutons blancs ! Et puis pleins d'autres encore je crois !

signature

  

 

Posté par petitecharlotte à 18:20 - - Commentaires [6] - Permalien [#]
Tags : , ,

08 mars 2014

Cahiers d'instants #2

Les semaines de vacances scolaires sont pour moi très différentes, ce sont les semaines où je travaille le plus, tout en profitant le plus de mes soirées... Les enfants étant en vacances chez Mamie ! 

Cahiers d'instants, de la semaine juste avant cette période, et celui de la semaine dernière ! 

semaine-1

Lundi : Profiter de la présence de Mamie à la maison gardant les enfants malades pour s'offrir quelques instants ensoleillés au centre de la ville, en sortant du boulot. Mardi : Ramener le MCI à Mamie, et commençer un nouveau tricot pour ma Clémentine. Mercredi : Rentrer du boulot, découvrir un cadeau de son fils sur sa table de couture, bricolé avec le carton et les feuilles de la corbeille, le scotch trouvé sur place mais pas mes ciseaux de couture  !  et un burda enfants dans sa BAL, Merci Lo' ! Jeudi : Se prendre, le soir, la pâtée de sa vie par son fils guéri au " mémory ferme". Vendredi : Finir au dernier moment la préparation des ateliers au boulot, parce qu'on a passé la semaine d'avant entre grippes et gastros de ses enfants ! Etre monomaniaque de la musique écoutée... ! Samedi : Profitez du rituel du petit déjeuner, en Moselle, chez Mamie : rattraper son retard de "Mode et travaux". Samedi bis : Il se commande où le chat de la page?!! Dimanche : Presque achever le tricot pour Clémentine, et pester parce qu'on a oublié de glisser la deuxième pelote dans son sac du WE alors qu'il reste 4 rangs de finitions à faire ! Commençer du coup un nouveau tricot " train" ! 

 

semaine-2-

Lundi : Etre du " Jus de Charlotte" après la première journée d'ateliers au boulot, rentrer, se faire un plateau repas " oeufs cocotte" et profiter de cette soirée sans mec ni enfants, pour regarder Top Chef au calme en tricotant des échantillons pour un nouveau projet ! Mardi : Partir au boulot aux aurores et être la seule à profiter de ce spectacle le nez dans le froid. Mercredi : Profiter de finir tôt, et commencer vraiment son nouveau tricot " maison", la laine de Phiphi a gagné le battle des échantillons ! Regarder en même temps son film " vitamines" ! Jeudi et Vendredi : Se dire que vraiment, je fais un chouette métier quand je regarde les enfants du Jardin s'émerveiller de leurs découvertes, être heureuse de leur faire partager et découvrir l'univers végétal de la serre tropicale ! Samedi : Savourer un vrai plateau petit dej devant le deuxième et troisième opus de son film vitamines, en poursuivant le chouette tricot maison ! Dimanche : Essayer de nouvelles patisseries et aller prendre ensuite le goûter chez des amis ! 

La semaine qui se termine presque, pour ma deuxième semaine de " vacances scolaires", je n'ai pas pris le temps de faire des photos, mais ce serait " Jus de Charlotte" après les ateliers, bars, sourires, suhsis et restos... Je suis sortie tous les soirs ou presque, en bossant comme une dératée la journée ! 

J'aime, le retour, plus reposant, à la vie version " mes enfants ! " 

signature

 

Posté par petitecharlotte à 09:47 - - Commentaires [5] - Permalien [#]
Tags :

02 mars 2014

Capeline "Merlin L'Enchanteur"

Lorsque j'ai vu la couleur et le nom de cette nouvelle voilette de La Droguerie, j'ai complètement craqué ! J'avais déjà craqué pour la mauve, pour mon bonnet assorti à mon manteau de cet hiver... hum ! 

Merlin L'enchanteur ! Elle m'a inspiré la forêt de Brocéliande, des pensées pour un  ami cher qui vit tout près de la dite forêt, et l'envie de me tricoter une capeline de princesse, en version brillante. 

DSCN1136

 

DSCN1137

 

Cape Capuche modèle La Droguerie

Alpaga noir et Voilette " Merlin L'enchanteur" , LD

Aiguille circulaire n°5

 

Il faut dire que ma version de la " cape capuche" de l'année passé en Encre bleue, est le tricot que j'ai le plus porté. 

Quasi quotidiennement en fait. Même cet été lorsque les soirées étaient plus fraîches en vacances, elle m'a accompagnée partout ! 

Lorsque je rentre le soir, à la maison, j'enfile un legging noir, un tee shirt, et ma capeline. 

J'ai d'ailleurs envie de me coudre pleins de "Plantain" tout jolis, pour de beaux tee-shirts cooconning ... C'est vrai, j'adore mes robes, mes jupes, mes chemisiers et mes collants, mais c'est hyper inconfortable à la maison. Lorsque je me traine par terre avec Louis pour jouer au train, ou pour mes rdv avec la cuisine et l'aspirateur, la taille haute des jupes n'est vraiment pas adaptée. 

Mais cette petite brillante, sera plus, à l'inverse pour sortir, ou le travail. ( Comment ça, je suis pleine de contradictions ! ) 

Vu la température qu'il fait parfois dans mon bureau, elle me sera d'un grand secours ! Tous mes collègues ont une " chaufferette" , c'est un indice. L'hiver il fait parfois 16°C! Et c'est bourré de courant d'air... Ah, les batiments universitaires des années 60... 

Techniquement, rien à dire, elle se tricote hyper rapidement, et très simplement. Ce fut mon parfait " tricot train" de ces derniers temps. 

Sauf que j'ai voulu faire ma maline en ne prenant qu'un cône de Voilette, j'espérais que cela suffirait, vu que je l'ai raccourci de 12 cm ( quand même !) au regard de ma petite taille et du fait que je voulais qu'elle arrive au dessus du coude. Evidemment j'ai dû retourner dans l'antre de ce lieu que j'adore qu'est la Droguerie chercher le complément de laine, il m'en manquait ! 

Je pense donc fortement, que l'an prochain, une autre version " home" de la capeline dans une couleur différente verra le jour, c'est le petit plus de mes habits " sweety and chic home " ! 

signature

Posté par petitecharlotte à 15:30 - - Commentaires [5] - Permalien [#]
Tags : , ,



Fin »