J'aime les matières naturelles, et depuis aujourd'hui je sais que ce n'est pas un luxe ( contrairement à ce que j'étais tentée de penser avant). Elles sont douces, chaudes, agréables à porter, se travaillent parfaitement. Certes elles sont plus chères que le polyester, mais je dis souvent " on a pas les moyens d'acheter bon marché". 

Cependant, cet été, lors d'une balade en Charentes, j'ai voulu tester " autre chose". Je suis tombée nez à nez avec ce tissu bleu marine à tout petits pois blancs. Pile le motif dont j'avais envie. Tout de suite j'ai imaginé une Sureau dedans, et devant le prix très mini, et malgré la composition qui m'a fait faire une petite moue ( du 100% plastique/polyester donc) je l'ai embarqué dans ma valise. 

 

 

sureau

 

Robe Sureau de Deer and Doe. 

 Taille 40, sans modifications. 

 Tissu polyester, marine à pois blancs, de la boutique de tissu d'Angoulême. 

 

Alors quand toute frétillante j'ai déballé le cadeau de l'Homme pour mes 30 ans : UNE SURJETEUSE ( j'ai encore du mal à m'en remettre tellement j'étais et je suis heureuse, je ferai un post bientôt sur la bête...), je me suis dit que ce tissu serait parfait pour une première à la surjeteuse. 

 Là dessus, je m'étais pas trompée, avec la surjeteuse, nickel. ( Mais le jersey coton aussi d'abord :)) 

 Bon, sous prétexte d'avoir une surjeteuse, je me suis autorisée des trucs que je ne fais jamais : juste épingler et pas bâtir, ne pas toujours repasser ou ouvrir les coutures... d'où beaucoup d'imperfections dont ce malheureux tissu n'est absolument pas responsable. 

 

sureau2

Mais pour le reste : avoir l'impression de tourner du film étirable, la matière pas du tout agréable à travailler, et le bouquet reste porté : j'ai l'impression d'avoir un drap housse en plastique sur le dos, qui non seulement ne tient pas chaud mais en plus donne froid ! 

Le comble de la robe demi saison... !

Bref, je suis un peu déçue, mais je m'y attendais. Heureusement que cela m'a coûté moins de 10 euros ! Du coup j'ai pas mis de boutons, je voulais mettre des petits corozos ronds marine de La Droguerie comme je les aime, mais franchement, ça m'aurait fait super mal au coeur de mettre du corozo sur un tissu en  plastique !! 

Pourtant, le patron est super, et ça sur moi, je m'y attendais pas. J'avais peur des fronces si hautes à la taille, mais non. Une fois pour toutes, D&D et moi ça fonctionne, j'ai des  fesses, des seins, et les patrons d'Eléonore me vont ( sans aucune prétention) bien. Ils sont beaux, ils sont rétros, ils sont supers bien expliqués, je les aime. 

Donc je pourrais la refaire dans une jolie flanelle de laine grise repérée chez la petite Emilienne. Ou pourquoi pas si je veux faire dans le fluide, dans une jolie viscose. En m'appliquant sur les préparations de couture ... c'est pas parce que je fais les finitions à la surjeteuse que je dois bacler le reste ! Non mais !  ( mode autoenguelade on) 

sureau-3

 Et pour celle-ci, elle est parfaite pour la maison, pour tous les jours, elle durera le temps qu'elle durera, je vais la porter ces jours ci , les températures étant encore au dessus de 10°C, mais avec un gilet par dessus ;) ( et un damart en dessous ! )

Et maintenant, je vais coudre, du drap de laine et de la flanelle de coton ! 

30mmX30mm