Le manteau faisait partie de ma planche d'inspiration de cet automne. 

J'adore ma mili-veste cousue l'année dernière mais je voulais un "vrai" manteau, enveloppant et bien chaud. C'est à dire un peu rétro, long, et boutonné. ( Pas question de remettre des agrafes sur le moindre bout de tissu après la mili-veste ! ) 

Les versions " Pavot" de Zibusine m'avaient vraiment séduite l'année passée. 

C'est donc avec l'inspiration de ses versions et cette idée : je voulais du bleu marine et une doublure vive, que je suis partie à l'aventure des tissus.

 Et que je me suis lancée dans cette aventure du "vrai" manteau !

 

pavot-

Veste Pavot, de Deer and Doe

Taille 40 + 2 

Lainage marine Sacrés Coupons, doublure à carreaux de chez "Petite Emilienne" ( Elle va tellement me/nous manquer... )

Doublure des manches : palette de couleurs Géranium pour la Droguerie

Boutons cuir , La Droguerie

 

Lors de ma délicieuse virée parisienne,  chez Sacrés Coupons j'ai déniché ce coupon de laine singulier. ( J'ai même "croisé" ton coupon Zibusine, ça m'a fait sourire, comme il est doux ! ) Du drap de laine restant du drap de laine certes, mais celui ci possède un genre de mousse directement intégré sur le verso du lainage qui donne à la fois de la tenue et de la chaleur ! J'ai bien failli repartir sans, car le temps que je papote avec les vendeurs le coupon avait disparu ! Mais au final le gentil vendeur me l'a retrouvé caché derrière une pile ! Ouf ! 

Lors d'un passage fortuit chez petite Emilienne ( je n'y allais pas du tout mais pas du tout pour ça) j'ai trouvé cette flanelle de coton à carreaux ! Le bon cadeau des copines pour mes 30 ans a vite trouvé son chemin ! 

Complètement parée ou presque je me suis lancée. Après avoir yeuté quelques conseils pour doubler une veste qui ne l'est pas à la base, et refeuilleté l'explication de montage de la mili-veste ( je me suis d'ailleurs dit en relisant " un jour j'ai cousu un truc comme ça moi? Avec 27 pièces? La dingue ! ) j'ai fait à ma sauce c'est à dire pli d'aisance dans le dos de la doublure et montage à la mode Burda.

J'ai remonté la taille de quelques cms comme l'a fait Zibusine, tout comme elle j'ai élargi la jupe. J'ai également surpiqué la majeure partie des coutures. 

J'ai aussi coupé deux tailles au dessus de la mienne, soit du 44. Mais je peux aisément mettre un pull et ma cape fétiche en dessous lorsque le climat strasbourgeois s'approche de celui de la Sibérie. 

Petit détail mais que je trouve important : j'ai utilisé un entoilage un peu épais, laineux pour les parmentures sur les conseils de la délicieuse mercière du Bain aux Plantes, et il est vraiment sympa pour cet usage. 

La réalisation ne fut pas de tout repos, je vous assure. J'ai même passé une demi heure un soir à retourner une simple extrémité de patte de boutonnage, j'ai cru devenir folle quand je me suis rendue compte que je buttais sur un truc de base. C'est ça le danger des grandes pièces, c'est de la couture au long cours, on bâti, on coud, on repasse, on essaye, on se plante, on défait, refait et ensuite on ne sait même plus comment faire un ourlet !  

Ceci dit, le jeu valait la chandelle. Je suis vraiment contente de le porter tous les jours, et il est vraiment "chaleureusement" fidèle à mes espérances et prêt à aimer comme moi l'hiver alsacien qui s'annonce !

La touche finale, reste les boutons. Je les avais repérés au début de la nouvelle collection avec un grand "ouuuah" en me demandant sur quelle pièce je pourrais les coudre. Ils ont eux aussi trouvé leur chemin ! ( même s'ils se lavent pas, je suis carrément prête à les découdre et récoudre une fois l'an quand le manteau passera au pressing ! ) Après avoir hésité un long moment sur cette fameuse question " Est ce que tu préfères faire des boutonnières dans ce tissu ou coudre 6 ( donc 12) boutons pressions?", j'ai choisi finalement et sans regrets de faire des boutonnières ! J'avais peur que les pressions ne tiennent pas sur le poids du lainage.

pavot-2-

 Mais ces carreaux ont aussi rencontré la laine de mon col Julie , et le col Julie ce nouveau bonnet ! 

 

Bonnet point mousse rayures,  modèle bidouillé à partir des bonnes bases de La Droguerie 

Surnaturelle Pimprenelle et fushia et voilette " feu follet " ( il y a des nouvelles couleurs absolument sublimes de ce fil brillant, ça va arranger mon addiction ça tiens ! ) , le tout La Droguerie 

 

Me voilà enmitouflée de la tête au pied ! 

Mais qu'on me parle plus de doublures et de parmentures pendant les 3 mois qui viennent :) 

Les prochains projets couture seront bien moins longs et dans tous les sens du terme ! 

 

                                                                                             30mmX30mm